Le sommeil : problématique du marin solitaire !

Comment et quand dormir sur un bateau sans le laisser partir à la dérive ? Morphée nous a chuchoté quelques éléments de réponse !

Il est bien connu que les marins ont la faculté de peu dormir et sont doués de récupération exceptionnelle lorsqu’ils sont en mer.

Tel un lémurien sur le qui-vive, le marin doit être à l’affût du moindre danger et une minute d’inattention pourrait lui être fatale. Cette réflexion est d’autant plus pertinente à l’approche des côtes.

Sur de longues distances comme lors des courses médiatiques, cette gestion du sommeil est cruciale.

Dormir en mer devient encore plus ardu lorsque les situations sont particulières comme l’absence de GPS et de traceurs automatiques ou encore lorsqu’une embarcation de petite taille n’offre pas le confort d’une cabine ou d’un lieu « couchette ».

Sur de très longues distances, l’important est donc de gérer son sommeil en anticipant les phases où il faudra être attentif à 100%.

 Image associée

On distingue deux types de sommeil réparateur et régénérateur physique:

  • Le sommeil dit « lent profond » (au bout d’environ 40 minutes d’endormissement) ;
  • Le sommeil dit « paradoxal » (généralement après 70 minutes de sommeil).

Les navigateurs doivent pouvoir atteindre de manière détournée ces deux types de sommeil pour tenir la barre … sans coup de barre !

 

Voici 6 règles du dormeur solitaire en mer :

Règle n°1 : Régler son bateau pour qu’il garde un cap le plus propre possible pour passer en automatique.

Règle n°2 : Privilégier les meilleurs créneaux horaires de repos. Par exemple : entre 11h et 12h, la sieste n’aura pas grand intérêt pour permettre au marin de récupérer. Le créneau 13h-14h sera préférable. Bien évidemment, les horaires sont soumis aux aléas d’une navigation elle-même soumise aux caprices d’une mer agitée. Le moment propice pour dormir est quand le climat n’est pas perturbé ou en l’absence de vagues énormes.

Règle n°3 : Prendre conscience de sa dette de sommeil accumulée, notamment au bout de 48 heures passées en mer et bien garder à l’esprit que c’est contre-nature de ne pas dormir.

Règle n°4 : Gérer la dette de sommeil en adoptant le sommeil dit « polyphasique » (ou sommeil fragmenté pour les intimes !) en réalisant de multiples siestes sur plusieurs phases de 10 à 40 minutes maximum effectuées au nombre de 3 à 6 par tranche de 24 heures.

Règle n°5 : Mettre un ou plusieurs réveils pour ne pas être happé par le sommeil et ne pas s’isoler pour dormir.

Règle n°6 : Pratiquer des exercices de relaxation ou de sophrologie.

 

Il faut garder à l’idée que le seul manque de sommeil devient un danger mortel lorsqu’on est seul en mer avec notamment des risques d’inertie du sommeil où le marin est happé par le sommeil pour un cycle normal de 5 à 6 heures durant lesquelles le bateau est livré à lui-même.

Outre ce danger, une dette de sommeil qui s’accumule sur du long terme a des dangers d’ordre psychique :

  • Après 24 heures : les modifications physiologiques sont à peine perceptibles. On observe une dégradation de l’humeur ou une baisse de la force musculaire. On peut déjà noter des contre-performances lors des courses.
  • Au-delà de 30 heures : les symptômes sont plus importants. Des troubles des sphères visuels apparaissent ainsi qu’une baisse du niveau de vigilance et de mémoire à court terme.
  • Après 48 heures : l’intégrité psychique de la personne est en jeu et le marin peut avoir des délires hallucinatoires (voir d’autres bateaux alentours qui n’existent pas, se croire plus seul à bord etc.).

 

Dans tous les cas, partir seul en mer dans un voilier n’est pas recommandable. Le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) et les organismes chargés de la sécurité préconisent d’avoir au moins deux navigateurs expérimentés à bord pour le partage des tâches et se reposer par roulments.

Maintenant, vous savez tout pour être bercé par l’océan aux doux murmures des eaux calmes.

Ajouter votre commentaire

Top Originalité

Des produits marins inattendus et des tarifs ultra-serrés

Livraison en Europe

Livraison offerte à partir de 75€ (France Métropolitaine)

Paiement Sécurisé

Toutes les transactions de The Captain Family sont 100% sécurisées.